le jardin de la Selle:

mon jardin naturel, autrement !

membre du CPIE SOMME

"le jardin de la Selle"

 

visite possible gratuitement tous les lundi du 1er mai au 31 octobre sur rendez vous.


jardin expérimental et pédagogique agroécologique conceptualisé par " la forêt vierge", membre du CPIE SOMME. www.la-foret-vierge.sitew.fr

"le jardin de la Selle"

MISE A JOUR LE 28.10.19

visite possible 3e adultes * gratuit - de 12 ans. tous les lundi du 1er Mai au 31 octobre sur rendez vous de 14 à 17h00


CONTACT

couleur.oxygene@yahoo.fr

06.45.56.99.02

facebook: jardin de la selle

DESIGN

permaculture

 

                    BIODIVERSITE

 

eau

 

            microclimat

 

Jardin Forêt

 

    ARBRES

 

faune

 

 

flore

 

poissons

 

vie

 

oxygene

 

planete

 

buttes

 

 

        jardin de curé

 


BRF et "BREF"

 

                  mare

 

                                        aquaponie

 

poules

 

              zone de renaturation

 

engrais verts

 

                           MULCH

 

COMPOSTAGE

 

                                   vers de terre

 

ECO...   logie ! 

                    ...       nomies

                     ...      système

 

jardin sauvage

 

   lasagnes

                           sol vivant

                                            AVENIR

 

 


BIENVENUE au jardin de la Selle !


FORMATION AU JARDIN FORET LES 02 ET 09 NOVEMBRE UA JARDIN DE LA SELLE DE 14 à 18h00 organisées par la " forêt vierge".

 

Bienvenue sur notre site qui vous propose de visiter virtuellement le "jardin de la Selle" de 5600m2 situé en Picardie dans la banlieue sud d'Amiens Métropole, jardin expérimental et pédagogique permacole, lieu de formations et ateliers de " la forêt vierge".

 

video du jardin de 3'41 : https://youtu.be/BbLWh-l9YQg

 

Profitant d'une situation géographique très favorable ( ancien lit de rivière, à 200m de la rivière de la Selle et à côté de prairies et d'un centre équestre ), ce jardin acquis en 2013 est un véritable centre d'expérimentation biologique et un centre d'accueil de la faune et de la flore !

 

Ce jardin remarqué par le CPIE de la Somme s'est inscrit dans le cadre de l'opération " mon jardin au naturel" en juin 2015 et a reçu de nombreuses visites depuis ( 200 en 2017,2018 ).

 

 

 

 

 

 

 

 

PLANIFICATION ECOLOGIQUE DU JARDIN :

 

Nous ne nous étendrons pas sur toutes les parties du jardin comme le jardin japonais, le coin exotique ou le jardin méditérannéen. Nous allons davantage nous focaliser sur les points essentiels pour nous qui répondent à nos envies :

 

-changer de mode de vie en se rapprochant de la nature, en étant plus économe, dans un environnement plus sain et en se rapprochant de l'indépendance alimentaire.

- introduire les bassins à poissons et la vie aquatique.


BESOINS :

 

  • devenir autonome pour manger les fruits et légumes in situ d'ici 2020.

  • favoriser les biodéchets et les ressources naturelles ( eau ) : rien ne se perd.

  • environnement esthétique aéré et plutôt japonisant

  • besoin d'espace : terrain de 5600 m2. Besoin de structuration en plusieurs espaces.

 

 

LE TERRAIN :

 

Terrain de 5650m2 basé sur un ancien lit de rivière. La terre est excellente. Les nombreux peupliers montrent l'importance de l'eau en sous sol ( sources à 9m de profondeur ) mais la terre ne colle pas. Présence de limon blanc et de fossiles vers 90-120cm de profondeur. Abondance en vers de terre ( surtout en sous bois ! ), le terrain acheté en 2013 était en quasi jachère. L'ancienne propriétaire âgée ne gérait plus que la tonte et tout poussait de manière sauvage avec :

 

  • une partie sous-bois totalement délaissée à l'arrière et sur la droite de la maison

  • une partie avant caillouteuse recouvrant la fosse septique et une pelouse avec pins maritimes, deux vieux pommiers et deux cèdres.

  • une partie fruitiers avec rhubarbe ( 10 pieds énormes), mûres, framboisiers, pommiers ( les pommes étant petites et mauvaises au goût)

  • une partie verger devenu sous bois

  • une partie abandonnée au fond, après une grosse zone de prairie fauchée une fois par mois.

 

le terrain est tout en longueur avec 140m de fond sur 40m de large, la maison est située à 30m de la route avec grosse terrasse en arrière (60m2), sud sur le côté gauche.

 

Le charme du terrain tient principalement à un potentiel de structuration qui n'existe pas.

 

A NOTER :

 

  • Présence de deux chiens de bergers.

  • le voisin a 300m2 de poulailler. Des oies, canards de barbarie ou canards communs, poules cayennes laissées libres qui viennent sur le terrain de manière anarchique et font face aux chiens.

  • Les propriétaires se chauffent au bois ( cheminée insert 12kw/h)

  • présence de lapins, véritables mangeurs de tout

  • présence de rats ( cause poulailler )

  • les précédents propriétaires ont planté devant des thuyas pour se cacher des regards, coupés courts, inutiles en biodiversité et qui peuvent acidifier le sol.

  • Les 5-6 pruniers mirabelles questschs et autres sont tous atteints de champignons : il s'agit du Phellin des arbres fruitiers (Pellinus pomaceus) qui provoque une pourriture du bois. Il faut savoir que le polypore visible n'est qu'une toute partie du végétal dont le mycélium a envahi les branches, elles sont totalement contaminées et l'arbre condamné à mourir d'ici 5 ans. Il faut abattre et brûler.

  • La plupart des arbres laissés à l'abandon sont malades ou ont poussé de manière anarchique : les pommes récoltées sont petites, déformées, chétives, pourries sur place et acides. Les arbres ont beaucoup de branchent mortes ou de branches qui se gênent et cassent en leur centre.

 

 

INTERACTIONS et VOISINAGE :

 

  • le poulailler juste à côté et les poules et canards libres de circulation

  • présence d'un centre équestre en face de la route ( fumier )

  • agriculteur, prairie à chevaux et champ sur le côté et derrière ( paille, foin, crottin )

 

 

 LE PROJET :

 

 

 

 

 

 


 

 

 

1* STRATEGIE DE DEMARRAGE DU PROJET :

 

  • partir de ce qui existe : le verger, le sous bois, la prairie.

  • Repenser la nature : enlever les souches mortes, le bois morts, les arbres malades, les arbustes ou plantes mal placées ( ex : 4 hortensias plein sud énormes mais sans aucune fleur devant la maison, pieds de groseilles étouffés les uns sur les autres dans le verger )

  • structurer le terrain en plusieurs parties qui se joignent par un chemin réel ou imaginaire, répondre au souhait d'avoir plusieurs «  univers » dans la jardin.

  • Penser l'économie financière et le retour au naturel : récupérateurs d'eau, bois à brûler, stockage, filtration, compostage .. )

  • se former : colloque du CPIE sur amiens : « la permaculture chez soi » en décembre 2014. les « ateliers de sam » du CPIE.

 

 

2* AUTONOMIE RELATIVE : eau d'arrosage, fertilité végétale, finances

 

EAU

 

l'eau de pluie filtrée est de meilleure qualité pour l'arrosage et pour les bassins esthétiques accueillants des poissons communs ou japonais.

 

L'autonomie est possible en installant des récupérateur d'eau et des systèmes de récupération et filtration naturelle des eaux de pluie :

 

  • cuve en sous toiture du chalet de jardin

  • cuve en sous toiture du poulailler

  • cuve en sous toiture du cabanon de stockage de bois

  • rivière artificielle ( filtration sable, galet, pierres ) récupérant l'eau de toiture de la maison ( 30m de rivière ) en passant par une première mare puis en allant en surplus sur un second bassin proche du verger et du potager.

 

 

MAIN D OEUVRE :

 

la main d'oeuvre est aussi une énergie. Nous décidons de ne faire appel à aucune entreprise pour travailler, mais uniquement à un collectif de volontaires intéressés et désintéressés ! ( papy, copain, voisins, enfants ). la convivialité est de mise.

 

 

 

 

 

 

 

 


GESTION DE LA FERTILITE :

 

Vu la taille du terrain et les matériaux disponibles, un achat de broyeur électrique est envisagé, mais vite réduit à une utilité longue et chère ( 2400w ). l'utilisation de BREF* au lieu de BRF* est sérieusement envisagée. Les arbres malades seront abattus et remplacés par de jeunes plants. Une haie sera plantée mais contrairement aux précédents propriétaires il sagira cette fois une haie diversifiée à « allure exotique » sur une partie du terrain pour répondre au besoin recherché de structuration de l'espace.

 

Le terrain possède 3 cerisiers dont un central malade. Allons nous tout manger ? Ne faut il pas l'abattre et ainsi ouvrir la lumière au pauvre pommier chétif situé derrière ?

 

Enfin, il va falloir rapidement comprendre qu'avec une prairie à chevaux à côté et des champs, limiter les adventices est possible, les éliminer impossible.

 

3* SECURITE ET NORMES :

 

De nombreux arbres mal situés et laissés à l'abandon deviennent dangereux pour la maison : le saule pleureur magnifique penche dangereusement sur la prairie et la maison, les 4 peupliers sont susceptibles de tomber sur la maison du voisin tout comme les arbres qui cachent le soleil au voisinage.

 

 

 


          FIL INFOS

* dernières visites sur rendez vous jeudi 31/10!

 

* flannel et Iloo, nos deux bergers australiens, vous invitent à visiter notre jardin tous les lundis entre 14 et 17h00 et/ou sur rendez vous !

 

 

 

 

                              

 

 

* le jardin de la Selle, c'est plus de 240 visites en 2018 !

 

 

 

* les projets 2019 achevés au jardin de la Selle :

- bassin de récupération des eaux pluviales en face avant.

- bacs potagers en bois huilé.

- demi serre ouverte pour tomates.


 

* COMPTE FACEBOOK "johnny simon, jardin de la selle"

 

* le jardin de la selle, c'est aussi des formations en 2019 ! - consulting en permaculture pour assos, particuliers et collectivités : " la forêt vierge". Nous contacter secteur AMIENS PICARDIE !

www.la-foret-vierge.sitew.fr



Service gratuit et accessible à tous

Créer un site